Réussir votre période d’essai : nos 10 conseils

Par Robert Half 08/01/2019

Après avoir réussi chaque étape du recrutement, vous voilà désormais en poste dans une nouvelle entreprise ! Mais avant l’embauche définitive, un dernier obstacle vous attend : la période d’essai. Elle peut être mise en place par l’employeur, que vous ayez décroché un CDD ou un CDI. Voici nos conseils pour devenir indispensable pendant ce laps de temps.

1. Arrivez confiant et en forme le premier jour

Soyez rassuré : vous avez été choisi parmi de nombreux candidats pour vos connaissances, vos compétences et votre personnalité.
De plus, l’entreprise a tout intérêt à vous aider à réussir votre période d’essai !

2. Faites connaissance avec vos nouveaux collègues

Incontournable, l’étape des présentations vous permettra de mettre des visages sur des noms et des postes : soyez avenant et communicatif, sans en faire trop. Prenez le temps de discuter avec vos collègues lors des pauses, des déjeuners ou des pots en fin de journée. En bref, soyez sociable !

3. Observez votre nouvel environnement

Quelles sont les habitudes de vos nouveaux collègues ? Quel est le dress code ? Quel type de relation les collaborateurs entretiennent-ils ? Quelles sont les procédures ? Familiarisez-vous avec cette nouvelle culture d’entreprise et prenez le rythme.

4. (Re)définissez clairement vos missions et vos objectifs

L’une de vos priorités est de comprendre les attentes de votre hiérarchie. Si ces points ont d’ores et déjà été abordés lors des entretiens, il est indispensable de les éclaircir à nouveau dès vos premiers jours de travail.

reussir-periode-essai-jeunes-collegues-pause-café-discutent

5. Posez des questions, communiquez

Ne restez pas dans l’ignorance : le fait de questionner vos collègues et votre manager montre votre curiosité et votre envie de réussir. Ce n’est pas un signe de faiblesse, au contraire. Expliquez vos doutes si vous ne maîtrisez pas tel logiciel ou telle méthode de travail.

6. Soyez force de proposition

C’est un fait, vous avez acquis un solide bagage professionnel : n’hésitez donc pas à faire des propositions et des recommandations à votre employeur ! Votre regard neuf ne peut qu’apporter du positif. Attention cependant à faire preuve de modestie et à ne pas remettre en question tous les process.

7. Montrez votre professionnalisme

Ne laissez pas traîner les mails, tenez les délais, anticipez les problèmes…Votre objectif ? Faire vos preuves au quotidien et gagner la confiance de votre employeur .

8. Oubliez les journées à rallonge

Les premiers temps, il est normal que vos journées se terminent plus tard que celles de vos collègues : vous devez prendre le rythme ! Or, veillez à ne pas faire trop d’heures supplémentaires : votre hiérarchie pourrait croire à un manque d’organisation.

9. Mettez en votre travail en valeur

Il est important de valoriser vos réussites. Succès d’une campagne, clients satisfaits, travail réalisé avec sérieux et ponctualité… Sollicitez des courts entretiens avec votre responsable pour faire le point sur vos performances et votre ressenti.

10. Faites le point sur votre avenir

Si la période d’essai est un test pour votre employeur, elle l’est aussi pour vous. Posez-vous les bonnes questions : vos missions vous conviennent-elles ? Vous sentez-vous intégré dans l’entreprise ? Si vous n’êtes pas satisfait, manifestez-vous : vous avez aussi le droit de partir ! Si c’est l’employeur qui rompt votre période d’essai, tirez-en les enseignements !

Pour de nouvelles opportunités

Consultez nos offres

Ces articles peuvent vous intéresser :
Comment rendre sa lettre de motivation attractive ?
Entretien téléphonique : conseils pour bétonner cette étape
Répondre à la question des points faibles

Plus d'articles...