Cinq conseils pour bien manager en télétravail

Par Robert Half on 09/03/2020

 

Plébiscité par les salariés et encouragé par le législateur, le télétravail se développe et s’installe dans la culture de nombreuses entreprises. Si elle est avant tout positive pour les conditions de travail de la plupart des salariés, cette évolution demande une réflexion approfondie sur les techniques de management. De nombreux managers peuvent en effet être confrontés à des situations pour lesquelles ils ne sont pas préparés ou connaître des difficultés pour suivre précisément l’activité de leurs équipes. Voici cinq principes organisationnels pour adapter le management à la nouvelle donne du télétravail.

1. Formaliser précisément les missions du salarié 

Pour que le télétravail n’ait aucune incidence sur la qualité du travail de chacun, il est crucial de définir très précisément les missions à accomplir et éventuellement les résultats qualitatifs en quantitatifs à obtenir. Si cet effort de formalisation est bénéfique pour tout mode de collaboration, il devient indispensable lorsqu’il s’agit de télétravail. Il permettra de faire bénéficier ensuite chaque salarié du niveau d’autonomique qu’il souhaite, en ne portant attention qu’aux résultats obtenus.

2. Promouvoir la flexibilité

 Le télétravail ne doit pas être un frein à l’activité de l’entreprise. Il faut donc que le salarié en télétravail fasse preuve de flexibilité et module ses périodes de télétravail en fonction des contraintes du moment : rendez-vous clients, périodes de formation, etc. Le Code du travail prévoit que les conditions d’application du télétravail soient définies dans un accord collectif. C’est notamment lors de la négociation de cet accord que l’impératif de flexibilité doit être défendu. Le résultat de cette négociation définira par exemple le délai dont dispose l’employeur pour accorder ou refuser une journée de télétravail, un point crucial pour adapter le télétravail au aléas de l’activité.

3. Veiller à maintenir une cohésion d’équipe

 L’un des risques du télétravail, en particulier lorsqu’il se généralise et est utilisé plusieurs fois par semaine, est d’amoindrir la cohésion d’équipe et de rendre la communication plus difficile entre les collaborateurs. Pour prévenir cette dérive, il peut être utile de consacrer les moments de travail présentiel à des réunions et à des moments d’échange formels ou informels. C’est la qualité de ces moments de travail collectif qui définira en partie la qualité du travail individuel fourni en télétravail. 

4. S’adapter à la personnalité de chacun 

Le management comporte toujours une importante part de psychologie. Lorsque le télétravail est instauré, il est nécessaire de mettre à profit cet aspect du métier pour anticiper la façon dont chaque collaborateur va réagir et l’attitude à adopter en conséquence. Le degré d’autonomie accordé à chacun les jours de télétravail pourra ainsi varier en fonction de ses compétences et de son rapport à la hiérarchie. 

5. Choisir les bons outils de collaboration

Si le télétravail est aujourd’hui si populaire, c’est en grande partie parce que l’évolution technologique a rendu possible une qualité de travail à domicile équivalente à celle du travail en présentiel. Mais le type d’outils technologique varie à utiliser lors du télétravail varie en fonction des métiers et des cultures d’entreprise. Il est donc d’usage d’adopter une attitude de test & learn vis-à-vis de ces outils, de les remettre en question collectivement et de rester ouvert aux éventuelles innovations qui pourraient rendre le télétravail encore plus simple et efficient. 

Nous sommes des experts du recrutement !

Découvrez nos offres d’emploi

Postulez

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :
Télétravail : 7 avantages pour les entreprises
Management : comment motiver son équipe?
Équilibre vie professionnelle vie personnelle : 5 propositions pour y arriver

Hide Breadcrumb
Off
Hide Title
Off

Articles récents