Quelles sont les qualités requises pour être dirigeant aujourd’hui?

Par 25/11/2019

Le rôle d’un dirigeant en 2020 est différent de celui d’il y a seulement quelques décennies. En effet, l’apparition d’autres rôles qui composent la fameuse ‘C-suite’ (Chief Operating Officer, Chief Financial Officer, Chief Technical Officer, etc.) a conduit à la réduction des attributions du poste de CEO. Dans le même temps, les changements profonds que connait notre société depuis quelques années mettent ces derniers face à de nouveaux défis qui requièrent des compétences spécifiques.

Quelles sont les caractéristiques clefs d’un CEO pour tirer son épingle du jeu ?

1. Être capable d’agilité

Notre monde évolue beaucoup plus vite qu’au début du XXème siècle. Si l’on s’en tient au monde des affaires, les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • Plus de la moitié des entreprises qui dominaient l’industrie en 1955 étaient encore à la pointe de leur secteur d’activité en 1990.

  • En revanche, plus des 2/3 des plus grosses entreprises de 1990 n’existaient plus en 2004…

Les CEOs d’aujourd’hui seront donc davantage susceptibles d’être confrontés à des transformations radicales de leur secteur d’activité. Pour exceller, il faudra ainsi être à la fois un bon leader, mais également réussir à s’adapter à des situations à fort potentiel d’évolution. Cette capacité d’apprendre et de s’adapter va de pair avec celle de réussir à accompagner et à gérer le changement auprès de ses équipes : le véritable leader  est celui qui arrive à mettre de l’ordre dans le chaos. Il est indispensable qu’il arrive à fédérer autour de sa vision pour l’entreprise.

2 . Être à l’aise avec la technologie

La numérisation a d’ores et déjà révolutionné le monde des affaires. Il est donc devenu indispensable que les aspirants CEO comprennent l’importance de la technologie et de ce qu’elle peut faire pour leur entreprise. Les innovations technologiques majeures peuvent concerner tous les niveaux de l’entreprise. Sans pour autant avoir une formation technique, avoir une appétence pour ce domaine est un plus incontestable, voire déterminant.

3. Disposer d’expériences multiples

Une  vision globale stratégique induit des expériences très diverses, qui rendent capables d’appréhender un nombre important de situations avec une pertinence unique. L’expertise approfondie sur un sujet est certes intéressante mais, pour un CEO, il est plus opportun d’avoir une expérience diversifiée, qui donnera plus de hauteur et de perspectives sur certaines thématiques, et permettra ainsi de gérer au mieux le changement et l’innovation.

Bien évidemment, une expérience à l’international est un atout indéniable.

4. Être optimiste… et réaliste

Rester positif en toutes circonstances est un moteur essentiel de la motivation de ses collaborateurs, tout comme de la croissance de l’entreprise. Cette confiance en l’avenir permet de se projeter sur des objectifs ambitieux, mais il est également important de garder une certaine rationalité. En effet, il faut être pleinement conscient de l’ampleur des défis à relever, et des difficultés qu’il faudra surmonter. Cette rationalité additionnée à l’optimisme est très importante pour gagner la confiance et l’adhérence des équipes.

5. Donner du sens

Le CEO accompli est celui qui trouve du sens dans son travail… et arrive à le transmettre. Son objectif professionnel vient donner du sens à sa vie et la réalisation de cet objectif fait partie de ses raisons d’être.
Réussir à savoir transmettre cette passion est essentiel pour fédérer les collaborateurs vers l’objectif à atteindre.

 

Nous sommes des experts du recrutement de cadres dirigeants

Contactez-nous

Ces articles peuvent vous intéresser :
Haut-potentiel: se faire remarquer par son employeur
Les 6 qualités du leader
 Les 4 grands éléments de la culture d'entreprise

Articles récents